Menu

Stud Poker à 7 cartes

La variante de poker Stud à 7 cartes est la troisième plus jouée après l’Omaha et le Texas Hold’em. Jusqu’au succès fulgurant de ce-dernier, le Stud était la variante la plus populaire aux Etats-Unis. Cette version de poker se joue autour d’une table de 2 à 8 joueurs. Si personne ne se couche alors que vous êtes 8, certaines règles devront être appliquées. Si vous jouez en compagnie de joueurs confirmés qui se couchent régulièrement, il est même possible d’accueillir un neuvième joueur à la table. Voyons ensemble comme se joue le Stud à 7 cartes.

Caractéristiques du Stud à 7 cartes

Cette version du poker se joue traditionnellement en cash-game, il est extrêmement rare de le voir en tournoi. Exception fait pour les tournois de type H.O.R.S.E (où on joue successivement le Hold’em, le Omaha eight or better, le Razz (ou Stud à 7 cartes en low), le Stud (à 7 cartes high) et le Stud eight or better (7 carte hi-low)). D’ailleurs, le plus cher des tournois de World Series of Poker est joué en H.O.R.S.E (50 000$ d’inscription). Le mode le plus joué avec le Stud est le high-low. Le Stud à 7 cartes, en anglais 7-card Stud, nécessite une excellente mémoire de la part des joueurs, car il est joué en pot limité, ce qui appellera des compétences solides en calcul mental.

Au Stud à 7 cartes, c’est le joueur encore en lice (qui ne s’est pas couché pendant le coup) qui possède la meilleure main au moment de l’abattage. À noter que lorsque la forme hi-low est jouée ici, on récompense à la fois le joueur ayant la meilleure main et celui possédant la main la plus basse (qui n’est pas le synonyme de faible au poker, attention). Le pot est alors partagé en deux.

Il existe de grandes différences entre le Stud à 7 cartes et le Hold’em. Déjà, il n’y a pas de carte commune, on ne joue qu’avec des cartes privatives, dites ouvertes (sous-entendues à la vue des autres joueurs) et d’autres fermées. Le nombre de joueurs au Stud à 7 cartes est de maximum 8, voire 9 joueurs tandis que le Hold’em en tolère maximum 10 autour de la table. Alors que le système de mise au Hold’em commence par des blindes, au Stud, elles n’existent pas. Chaque joueur paie une ante (1$) et ensuite le joueur qui commence pose un mise forcée qu’on appelle le bring-in. Le joueur suivant posera la somme du bring-in ou la doublera. Le joueur qui commence à parler est le joueur qui affiche la meilleure main ouverte. Sauf pour le premier tour ou c’est la main la plus basse qui s’exprime avant les autres.

Vous aurez compris que l’avantage n’est pas donné avec la place que vous occupez à la table avant que les cartes ne soient distribuées. C’est la valeur de ces-dernières qui décident du premier parleur et du dernier pendant chaque tour de mise. Cela signifie que le facteur chance tient une plus grande place sur le court terme.

Déroulement d’un jeu (ou d’un coup)

Comme précisé plus haut, le Stud est majoritairement joué en mode limité, chaque joueur devant payer une ante qui est une mise obligatoire avant la distribution des cartes pour avoir le droit de participer au jeu. Les cartes sont distribuées de telle sorte à ce que chaque joueur ait en main deux cartes ouvertes et une fermée. Le joueur qui commence à parler est celui qui a la carte ouverte la plus faible. Il paie le bring-in, ou le double, s’il le souhaite et chacun des joueurs parle successivement dans le sens des aiguilles d’une montre. En cas d’égalité de carte ouverte la plus faible, on applique le principe de hiérarchie des couleurs. Dans l’ordre croissant, on a le trèfle, le carreau, le cœur et le pique.

L’action débute au premier tour d’enchère. Le joueur qui a donc la carte la plus faible est dans l’obligation de miser le bring-in, ou le double s’il a envie. Ensuite, le donneur brûle une carte et distribue une carte ouverte à chacun, on appelle cette étape la « fourth street ». Ensuite arrive le deuxième tour d’enchères. C’est cette fois le joueur qui possède la plus forte des combinaisons ouvertes qui parle en premier. Il peut checker ou miser le double du bring-in. Attention, si une paire est exposée, il peut miser deux fois le double du bring-in (si le bring-in est à 5$, l’exposition d’une paire au deuxième tour d’enchère permet au joueur la possédant de miser 20$ s’il le souhaite).

La distribution de la troisième carte ouverte à tous les joueurs par le donneur qui a d’abord pris le soin d’une brûler une s’appelle la « fifth street » De la même manière qu’au deuxième tour, le troisième tour d’enchères donne la parole au joueur qui possède la meilleure combinaison ouverte (grâce aux trois cartes désormais exposées). À la quatrième carte ouverte distribuée, aussi appelée la « sixth street », le donneur ne brûle pas de carte et donne une nouvelle fois une carte ouverte à chacun des joueurs de la table. Encore une fois, le joueur qui a la meilleure combinaison ouverte est le premier à parler.

Enfin, vient la dernière carte distribuée (« seventh street »). Le donneur brûle une carte et distribue une dernière carte, fermée cette fois-ci, à tous les joueurs. Le tour d’enchère se déroule de la même manière que précédemment. Les joueurs encore présents dans le jeu abattent ensuite leurs cartes, c’est l’abattage, ou le showdown. Le dernier joueur à avoir relancé ou misé (appelé l’agresseur) est le premier à montrer ses cartes. La meilleure combinaison des joueurs en lice gagne le pot.

Au final, la plus importante des décisions que vous aurez à prendre pendant un coup de Stud à 7 cartes sera de déterminer si vous allez jouer votre main de départ ou non. Selon le nombre de joueurs autour de la table, certaines mains sont meilleures que d’autres. Les paires auront plus de valeur sur les tables avec peu de joueurs. D’autres mains auront naturellement l’avantage lorsque les tables seront plus peuplées.

Cette version du poker demande une grande observation des joueurs, de leurs mains et la mémorisation des tours précédents ainsi que de leur logique de mise. Pour toutes ces raisons, le Stud à 7 cartes n’est pas une variante recommandée aux débutants.

Vous voulez connaître d’autres déclinaisons du célèbre jeu de poker ?

Rendez-vous sur nos autres articles, vous trouverez forcément la variante qui vous correspond !