Le saviez-vous ? Ces événements sportifs qui ont changé la face du monde

Le sport n’est pas seulement un divertissement, il est très souvent pris au sérieux par les pratiquants, mais aussi toutes les nations qui inscrivent l’activité physique et les événements sportifs dans leurs programmes politiques. D’ailleurs, la philosophie de l’Olympisme est claire, le sport doit être au service de l’humanité et doit contribuer à la construction d’un monde meilleur à travers l’éducation et la célébration de ses compétitions. Entre la diffusion des valeurs du sport, comme l’effort, le respect ou l’amitié, il faut savoir que certains événements sportifs ont contribué à changer l’histoire et la face du monde. Découvrez en quoi le sport est si important dans la société, à travers des anecdotes incroyables !

Berlin (Allemagne) – Jeux olympiques de 1936

Afin de mieux comprendre l’impact des Olympiades de Berlin en 1936, il faut tout d’abord les remettre dans leur contexte. Si l’aspect sportif est toujours de mise lors des JO, cette édition a surtout montré que le sport pouvait être assimilé à la politique et à la propagande. En effet, seulement 3 ans après l’arrivée au pouvoir du parti nazi en Allemagne, ces Jeux olympiques avaient clairement l’objectif d’affirmer la supériorité de la « race aryenne » (selon le terme employé par le régime de l’époque), mais aussi de renforcer l’adhésion du peuple envers Adolf Hitler.

Si les menaces de boycott et de « contre Jeux populaires » n’ont pas pu être mises à exécution, c’est bien l’athlète noir américain, Jesse Owens qui est venu écrire l’histoire ! Le sprinteur remporte alors 4 titres olympiques sous les yeux d’Hitler et devient le symbole des Etats-Unis et de la cause interraciale.

Johannesburg (Afrique du Sud) – Coupe du Monde de rugby 1995

Durant l’Apartheid, les équipes sportives de l’Afrique du Sud étaient pour la plupart, exclues des grandes compétitions afin de dénoncer les mesures du régime, mais aussi pour affaiblir le soutien de la population à cette politique. Au rugby, l’équipe des Springboks, qui était clairement l’un des symboles de l’Apartheid, fait son retour sur la scène internationale en 1992. Trois ans plus tard, en 1995, l’Afrique du Sud accueille sur son territoire la Coupe du Monde de rugby et remporte même le trophée Webb Ellis ! A l’image du président, Nelson Mandela, remettant la coupe au capitaine de l’équipe, François Pienaar, cette compétition sportive est devenue le symbole du renouveau de l’Afrique du Sud, postapartheid et de la naissance de la « Nation Arc-en-Ciel ».

Salvador – Honduras – La Guerre du Foot en 1969

Au début des années 60, les Etats-Unis décident de créer un marché commun en Amérique Centrale afin de contrer la montée de la révolution cubaine. Alors que ces mesures économiques favorisent plus l’Etat du Salvador que celui du Honduras, notamment du fait de son industrialisation, de nombreux immigrants du Salvador ont traversé la frontière pour travailler au Honduras. En effet, le Salvador possède la plus petite superficie de l’Amérique Centrale et les terres manquaient sur son territoire. C’est dans ce contexte de tensions entre les deux pays que ces deux équipes de soccer se rencontrent pour se qualifier à la Coupe du Monde de 1970. Cependant, ce match de soccer est le point d’orgue des heurts entre les deux pays. Si ces nombreux incidents se déroulent entre les deux équipes, ce match marque aussi le début d’une guerre de quatre jours qui sera marqué par un nombre conséquent de morts.

Berne (Suisse) – Finale de la Coupe du Monde de soccer en 1954

Si les événements sportifs peuvent déclencher des heurts entre certaines nations, ils peuvent aussi rassembler et devenir un outil diplomatique très utile, comme lorsque les Américains ont été invités par la Chine communiste en 1979 à l’occasion des championnats du monde de tennis de table (Cf. La Diplomatie du Ping Pong).

Pour l’Allemagne, c’est le « Miracle de Berne » qui a symbolisé le renouveau politique du pays après la Seconde Guerre mondiale ! Lors de la Coupe du Monde de soccer de 1954, en Suisse, l’Allemagne réussit, contre toute attente, à se hisser en finale du tournoi. Face à elle, la Hongrie emmenée par Puskas, et invaincue sur ses 31 derniers matchs, est forcément la grande favorite pour la victoire finale. Après avoir menés la rencontre de deux buts à rien, les Hongrois sont rejoints par les Allemands (2 buts à 2). Dans les dernières minutes, c’est Helmut Rahn qui marque le but de la victoire pour les Allemands, qui remportent alors leur première Coupe du Monde de soccer. Surtout, ce succès symbolisera le renouveau du pays, au niveau politique et des relations internationales. Ce trophée marque aussi la victoire du Bloc de l’Ouest sur celui de l’Est, dans le contexte de Guerre Froide !

Prono de la semaine

Dimanche 15 juillet, la France fera tout pour décrocher un deuxième titre mondial face à la Croatie... Lire la suite

Victoire de la France