Le saviez-vous ? La Coupe du Monde de soccer en 3 minutes !

Depuis sa création en 1928, la Coupe du Monde de soccer s’est développée aux grès de nombreuses histoires incroyables ! Afin d’étoffer notre rubrique sur les anecdotes les plus hallucinantes du sport, nous avons décidé de vous délivrer les 5 histoires les plus insolites de la Coupe du Monde de soccer ! Lors du prochain mondial, vous pourrez briller auprès de vos amis avec ces anecdotes que vous allez lire en 3 minutes, top chrono !

Un trophée gardé précieusement

Alors que la menace nazie se fait entendre quelques semaines après la victoire de l’Italie au mondial de 1934, le président de la Fédération italienne de soccer de cette époque, décide de s’emparer, dans un secret absolu, du trophée Jules Rimet. Alors que la coupe de cette époque, qui récompensait le vainqueur du Mondial, se trouvait dans une banque à Rome, le président du soccer italien décide de le placer dans une boîte à chaussure sous son propre lit. Bien lui en a pris, car la coupe ne sera jamais retrouvée, si bien qu’elle restera sous ce matelas jusqu’à la Coupe du Monde de 1950.

Le but malheureux

Lors de la Coupe du Monde de 1994 aux Etats-Unis, l’équipe de la Colombie rencontre le pays hôte de la compétition pour le deuxième match de poule. Durant cette partie, un défenseur colombien, nommé Andrés Escobar marque malheureusement contre son propre camp en voulant dégager un ballon hors de sa surface. Les Etats-Unis remportent ce match par 2 buts à 1 et le joueur colombien est retrouvé dix jours plus tard assassiné à Medellin. Il semblerait que l’assassin ait même crié « Goal » lors de chaque coup de feu.

L’instauration des cartons…

Lors du mondial de 1966, les cartons que nous connaissons bien aujourd’hui n’ont pas encore fait leur apparition dans le milieu du soccer. Ainsi, lors d’un quart de finale électrique entre les Anglais et les Argentins, l’arbitre de la rencontre a souhaité expulser un joueur de l’Argentine après un grand nombre de fautes. Ce dernier refuse catégoriquement de sortir du terrain et devra être emmenés par les forces de l’ordre aux vestiaires. Quatre ans après, lors de la Coupe du Monde 1970, la FIFA instaure les cartons jaune et rouge pour matérialiser un avertissement ou l’expulsion d’un joueur.

… un casse-tête pour les arbitres ?

En 2006, lors de la Coupe du Monde organisée par l’Allemagne, un joueur Croate a réussi à recevoir pas moins de 3 cartons jaunes dans la même rencontre. L’arbitre du match, Graham Poll décerne au défenseur de la Croatie, Josep Simunic, un premier carton jaune puis un second, oubliant complètement de l’exclure du terrain ! Alors que le joueur est toujours présent sur le terrain, il obtiendra tout de même un carton rouge (au bout du 3e), pour une énième faute dans le temps additionnel.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

C’est sans doute ce que se demandait régulièrement le joueur néerlandais, Dennis Bergkamp ! Attaquant réputé des Pays-Bas, le joueur a décidé de déclarer forfait pour le mondial de 2002 en Asie car il avait peur de prendre l’avion. Alors que l’attaquant avait pour habitude de partir en amont de ses coéquipiers en train, il ne fera pas du tout le voyage jusqu’en Corée, ni au Japon. De quoi lui valoir le surnom de « Hollandais non-volant » !

Prono de la semaine

Dimanche 15 juillet, la France fera tout pour décrocher un deuxième titre mondial face à la Croatie... Lire la suite

Victoire de la France