Le jeu excessif : information et sensibilisation

On le sait, les paris sportifs sont un bon moyen de vous divertir tout en vous procurant une certaine adrénaline supplémentaire lors d’une rencontre sportive. Mais attention à ne pas tomber dans un « jeu excessif ». Cette expression a été popularisée par un chercheur en psychologie québécois, appelé Robert Ladouceur. En soit, le jeu excessif est une autre manière de parler de l’addiction aux jeux d’argent et de hasard, notamment ceux en ligne, qui sont généralement associés à quelque chose de ludique et divertissant. Tout le monde n’est, bien sûr, pas dépendant de ces jeux en ligne comme les paris sportifs, mais il est toujours préférable d’être informé dans un but de prévention. L’addiction aux paris en ligne est aussi une notion essentielle à connaître avant de miser pour la première fois chez un bookmaker.

Une législation à double tranchant

L’industrie des jeux d’argent et de hasard fonctionne depuis de nombreuses années au Canada, mais cette activité était illégale avant que notre région du Québec instaure une législation spécialisée. Pour résumer, c’était notamment une façon de taxer un secteur professionnel qui était souvent aux mains du crime organisé.

Cependant, de manière paradoxale, le gouvernement canadien n’a pas mis en place de prévention spécifique à la lutte contre l’addiction aux jeux d’argent. C’est pourquoi, on pourrait dire que la législation mise en place a pu avoir quelques effets négatifs sur la santé publique. On parle ici du facteur mental et physique des individus. Même si le gouvernement n’en fait pas un cheval de bataille, certaines sociétés de l’industrie du jeu ont pris le taureau par les cornes ! C’est notamment le cas pour Loto-Québec qui finance de nombreux projets de recherche liés au jeu excessif tout en maintenant une certaine sensibilisation auprès des joueurs.

Malgré une possible sous-évaluation de la situation, il semblerait que 5% de la population du Québec annonce être des joueurs compulsifs. Le chemin est donc encore long.

Le jeu dit « pathologique »

Le jeu est considéré comme pathologique lorsque l’addiction excessive se traduit par une dépendance aux jeux d’argent. Le joueur est alors incapable de s’arrêter de jouer et de contrôler ses mises. On peut alors assimiler l’addiction à une maladie quand le parieur a besoin de consommer sa pratique, il a donc un besoin réel de jouer. Ainsi, l’individu peut augmenter la fréquence du jeu dans le but d’éviter un état de manque.

Quels signes peuvent témoigner d’une addiction aux jeux ?

  • Le parieur est totalement préoccupé par les paris sportifs et le jeu,
  • les paris occupent entièrement son quotidien tout en éclipsant ses autres activités,
  • il va fixer des sommes d’argent progressives pour atteindre l’adrénaline recherchée,
  • il se fixe des limites, mais prend plus de risques qu’il avait prévu,
  • le parieur a envie de réduire sa pratique, mais en est incapable,
  • il a perdu, mais souhaite absolument se refaire,
  • le parieur cache aux autres son temps de pratique, voire même totalement son activité,
  • le jeu est une façon d’échapper aux soucis du quotidien,
  • le joueur trouve toujours le moyen de parier, même s’il est en proie à des difficultés financières.
Prono de la semaine

Dimanche 15 juillet, la France fera tout pour décrocher un deuxième titre mondial face à la Croatie... Lire la suite

Victoire de la France