La législation du casino en ligne en Ontario

Légalisation des jeux en ligne en Ontario

Grande nouvelle pour les amateurs canadiens de jeux en ligne : l’état d’Ontario vient de légaliser la présence de casinos en ligne sur son territoire. C’est le premier état du pays à sauter le pas. De nombreuses plateformes de jeux en ligne, dont des pointures comme Bet365 et FanDuel, n’ont pas perdu de temps à demander leur licence de jeu. L’état d’Ontario est en effet un nouveau marché représentant une grande opportunité de développement, avec notamment la capitale Ottawa et la plus grande ville canadienne, Toronto.

L’Ontario : premier état canadien à légaliser les plateformes de jeux en ligne

Depuis le 4 avril 2022, les jeux en ligne sont désormais autorisés dans la province d’Ontario, au Canada. C’est la première du pays à légaliser cela et cette annonce a eu pour effet de ravir les entreprises du secteur. Alors que les plateformes de casinos en ligne et de paris sportifs ont tendance à se démocratiser depuis plusieurs années, le Canada était l’un des derniers gros marchés à résister et prohiber ces activités.

La justification de cette nouvelle législation tient en plusieurs points. Tout d’abord, les décideurs de cette réforme avancent qu’en légalisant ce secteur, il sera plus facile de le contrôler et d’éviter les fraudes. Auparavant, les plateformes de jeux en ligne étaient tout de même présentes en Ontario mais de manière illégale. Cela entrainait des fraudes et beaucoup de personnes ont pu se faire escroquer.

" Auparavant, certaines plateformes de jeux en ligne étaient tout de même présentes en Ontario mais de manière illégale. "

De plus, cette nouvelle réforme permettra d’empêcher l’accès des mineurs à ces sites de jeux. Il était très facile pour eux d’y accéder lorsque les plateformes illégales étaient en place. Puis la légalisation a aussi pour but de contrer le blanchiment d’argent dans l’industrie. Globalement, cela sert à contrôler le secteur et ainsi éradiquer les plateformes illégales.

Un nouveau marché énorme qui s’ouvre

Cette nouvelle a eu pour effet de ravir les acteurs du secteur, car l’Ontario représente un marché estimé à plus d’un milliard de dollars. Cette province contient en effet les villes d’Ottawa et Toronto, qui a elle deux comptent environ 4 millions d’habitants, ce qui explique la valeur de ce marché.

Par ailleurs, les exploitants en ligne ne seront tenus de verser uniquement 100 000 $ par an et par site de jeux, à titre de frais d’inscription, ainsi que 20 % de leurs profits annuels. Cette annonce a énormément déplu aux propriétaires de casinos terrestres qui eux, sont tenus de vers 55 % de leurs profits annuels à la province. Ces derniers redoutent que les plateformes en ligne profitent de cette faible imposition pour financer des techniques destinées à attirer la clientèle des casinos physiques vers les casinos en ligne.

Surtout que c’est déjà légèrement le cas avec leurs importantes campagnes publicitaires. Étant donné que les sites de jeux en ligne ont beaucoup moins de frais à payer qu’un casino terrestre (pas besoin de payer le loyer d’un casino physique, les importantes factures d’électricité ou encore le salaire du personnel), ils peuvent se permettre de financer des campagnes publicitaires abondantes. On remarque régulièrement des affiches pour des sites de paris sportifs sur des arrêts de bus ou dans le métro par exemple. Même à la télévision, on retrouve de plus en plus de publicités pour ces sites.

Les casinos en ligne pourraient donc attirer la clientèle des casinos terrestres en plus de la leur.

Top Casinos
1. Image Jackpot​CityUn bonus de 1 600 $ + 200 Free Spins offerts Jouer
2. Image 888 Casino1500$ sur vos 5 premiers dépôts successifs Jouer
3. Image Royal Vegas100 FS pour 1 CAD + 1200$ sur vos 4 premiers dépôts successifs Jouer
4. Image Spin Casino2 000 CAD sur vos 3 premiers dépôts successifs Jouer
5. Image Nitro CasinoDes promotions quotidiennes Jouer