Menu

Officiel : le Salon de jeux de Québec ne sera pas transformé en casino

avenir Salon de Jeux de Québec

Après plusieurs mois de pourparlers, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a finalement renoncé à l’idée de transformer le Salon de jeux de Québec en casino. La présence d’une population jugée plus vulnérable et la concurrence avec le casino de Charlevoix justifient cette décision.

Une décision qui satisfait les élus de Charlevoix

C’est le ministre des Finances Eric Girard qui a annoncé la nouvelle : le Salon de jeux de Québec ne deviendra pas un casino. Depuis le lancement de cette idée il y a plus d’un an par la CAQ, de nombreuses voix s’étaient élevées contre le projet. Les élus locaux craignaient notamment d’éventuelles répercussions négatives sur le casino de Charlevoix et sur les casinos présents dans les navires de croisière en escale à Québec.

actualité Salon de Jeux de Québec

Dans la mesure où le casino de Charlevoix appartient au gouvernement de Québec, cette nouvelle concurrence aurait été nuisible pour les différentes parties. Le ministre semble donc avoir pris la meilleure décision possible, et ce alors que l’étude d’opportunité finale commandée à Loto-Québec n’avait même pas encore abouti. Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, s’est dit ravi d’une décision prise, selon lui, en réponse à un argumentaire logique.

L’avenir du Salon de jeux de Québec en pointillé

Outre la crainte de concurrencer les autres établissements de jeux, un autre motif d’explication peut justifier ce recul du gouvernement. En effet, le Salon de jeux se trouve au centre commercial Place Fleur de Lys dans le secteur de Vanier, soit dans un quartier défavorisé de la capitale. Depuis son déménagement en 2014, les revenus de l’établissement ont doublé, passant de 20,2 millions à 48,6 millions de dollars par an. La Santé publique de la Capitale-Nationale s’est toujours montrée très critique envers cet emplacement, soucieuse d’éloigner les machines de loterie vidéo des populations les plus démunies et les plus vulnérables.

"Depuis son déménagement en 2014, les revenus de l’établissement ont doublé, passant de 20,2 millions à 48,6 millions de dollars par an."

Dans cette optique, le Salon de jeux de Québec va bientôt changer d’endroit, ce qui était d’ailleurs l’une des promesses de la CAQ lors de sa campagne électorale, et il aurait donc été curieux de le remplacer par un casino… Pour le moment, la ministre de la Capitale-Nationale Geneviève Guilbault a reconnu que plusieurs endroits étaient envisagés, mais qu’aucune décision définitive n’avait encore été prise.

En attendant d’en savoir plus sur l’avenir du Salon de jeux de Québec, que diriez-vous de tenter votre chance sur All Slots ? Un bonus de 1500 $ vous attend !