Sexe et corruption, le bilan des scandales sportifs de 2016

En tant que vrais amateurs du sport, on déplore le nombre de scandales qui sortent chaque jour dans cet univers. Aujourd’hui, c’est tellement une monnaie courante qu’on ne s’en offusque même plus, et qu’on jette un coup d’œil en disant « ah le sport, juste une affaire de gros sous ! ». Nous refusons de croire que le sport n’est fait que de magouilles sous le manteau et pour dénoncer ces faits abjects, nous avons fait le bilan des pires scandales de 2016. On ne sait jamais, peut-être qu’on pourra conjurer le sort et éviter d’autres histoires honteuses cette année…

Les Jeux olympiques gâchés par des polémiques en tous genres

Nous étions bien, à Rio, à regarder performer tous les athlètes dans la cohésion mondiale. Une vraie rencontre humaine, dont les valeurs principales sont la fraternité et le goût de l’effort. Cet événement a cependant été terni par un scandale apparu au grand jour sur le dopage de certains sportifs russes. Il a fallu que la triche triomphe des magazines, plutôt que de vanter des records dont personne ne se souvient.

« Aujourd’hui, les sportifs nagent dans les millions et baignent dans la corruption.»

D’autre part, le trafic de billet pendant la compétition a fait grand bruit sur la scène internationale. Digne d’un film hollywoodien, le responsable des comités olympiques en Europe, Patrick Hickey, était soupçonné de participer à une vente souterraine de billets pour la compétition. Le filou aurait tenté de s’échapper de sa chambre d’hôtel lors de son interpellation par les autorités brésiliennes.

Le sexe, un sujet de polémique vieux comme le monde

2016 est encore une année où nos sportifs préférés se sont illustrés en rustres animaux. Que penser ? En Europe, ils ont eu le droit à une dispute interne pour une sombre affaire de sex-tape dans le football français. Du chantage, de l’argent, une vidéo, et voilà que cela fait la une des journaux plus ou moins sérieux pendant des mois. Ce scandale a quand même coûté une place dans l’Équipe de France, et a entraîné des discordes dans l’équipe des Bleus qui n’était déjà pas connue pour être un modèle d’unité.

Cette histoire de chantage aurait pu rester la pire histoire en dessous de la ceinture de l’année, et on aurait (largement) préféré. Parce que le monde du football semble décidément gangréné par tous les vices, c’est un véritable réseau de pédophiles qui est progressivement découvert dans le football britannique.

Presque 500 victimes qui se sont prononcées, environ 150 clubs et autant de suspects, l’affaire prend des tournures dignes des scandales du clergé qui secouent la planète depuis quelques années. Comment ces criminels peuvent-ils encore se regarder dans le miroir après ces actes abjects couverts par des billets de banque dans l’espoir de rester « clean » aux yeux de la société ?

L’argent, racine de tous les maux ?

Il est loin, le temps où les athlètes performaient nus, sans aucun artifice et se sentaient honorés par les Dieux en recevant seulement une couronne de laurier. Aujourd’hui, les sportifs nagent dans les millions et baignent dans la corruption. Heureusement, il existe encore des femmes et des hommes qui ont fait du sport leur métier, mais sans tomber dans des clichés de consumérisme assumé et de la cupidité sans borne.

Le monde du sport subit des affronts, mais les faits dont on parle ne sont heureusement pas représentatifs de la vraie réalité, celle de l’amour du sport et du dépassement de soi-même ! Alors, oublions tous ces scandales financiers, qu’ils se situent à la FIFA, dans l’évasion fiscale de millions, dans les pots-de-vin de l’athlétisme, ou encore dans l’existence d’une double billetterie dans le tennis ou le rugby et croisons les doigts pour retrouver espoir dans les valeurs profondes du sport en 2017 !