La lutte contre le blanchiment d’argent

Comme nous tous, vous avez entendu parler de la lutte contre le blanchiment d’argent, mais, sans trop savoir de quoi il en retourne. Dans sa définition propre, le blanchiment fait partie des techniques de criminalité financière. Le principe est simple en apparence. Il s’agit de dissimuler la provenance de fonds perçus illégalement, afin de le réintégrer légalement dans le circuit financier et, bien entendu, de le faire fructifier.

Cette étape dite de blanchiment est indispensable. C’est elle qui permet de pouvoir réutiliser ces fonds en toute « impunité ». Le blanchiment d’argent s’effectue en trois étapes. On appelle ces trois phases communément le prélavage, le brassage et l’essorage.

Des obligations légales

Au Canada, comme partout ailleurs dans le monde, la lutte contre le blanchiment d’argent fait partie des objectifs fondamentaux du gouvernement. De ce fait, des transactions financières d’un montant élevées sont généralement examinées à la loupe par les autorités accréditées. Les bookmakers, qu’ils soient en ligne ou terrestres n’échappent pas à cette règle. Il fait partie dans leurs obligations légales de remonter toutes activités suspectes au gouvernement du pays et de prendre, si besoin, en amont les actions nécessaires.

Un objectif, des possibilités multiples

Auparavant, le blanchiment d’argent pour les paris sportifs pouvait s’effectuer de façon très simple. Chez un bookmaker, la démarche pour blanchir des fonds est assez basique. En effet, un blanchisseur arrive avec des fonds. Il va ensuite miser la somme désirée sur le favori du match, ou sur les différentes issues de la rencontre ou encore sur la cote la plus élevée.

Selon son ou ses choix de paris, les risques vont être plus ou moins importants. S’il choisit par exemple de miser sur le favori, ses chances de gains vont être moindres. Cependant, son taux de réussite en termes de blanchiment est très élevé puisque la plupart du temps, ce pari va s’avérer gagnant. Après ce pari, il va être en mesure de justifier la provenance de cet argent auprès d’un tiers et cette somme, auparavant « sale », sera considérés comme « propre ».

Cette réputation d’intermédiaire n’a plus lieu d’être

Que ce soit en ligne ou en dur, les contrôles et mesures se sont très nettement renforcés au cours de ces dernières années. Il est devenu très difficile de considérer un site de paris sportifs comme un intermédiaire de blanchiment de fonds. En dur, les contrôles se sont extrêmement durcis, les paiements en espèces sont très surveillés, les contrôles de gains sont de plus en plus fréquents... En ligne, la plupart des sites de paris sportifs sont certes implantés dans des paradis fiscaux. Cependant, bien que possédant une loi plus souple vis-à-vis des aspects financiers, les vérifications en internes (Identités, transactions…) sont telles qu’il est heureusement très difficile d’y blanchir de l’argent.

Vous souhaitez tous savoir sur le jeu responsable sur les sites de paris sportifs ?

Découvrez les différents aspects dans les articles ci-dessous :